Uw browser (Internet Explorer 11) is verouderd en wordt niet meer ondersteund. Hierdoor werkt deze website mogelijk niet juist. Installeer Google Chrome of update uw browser voor meer internetveiligheid en een beter weergave.

Recherche

Éducation et information sur la sexualité

L'éducation complète à la sexualité fournit des informations sur le sexe et la sexualité et donne des orientations aux jeunes sur l'estime de soi et le bien-être physique et émotionnel afin de leur permettre, dès le début de leur développement, de commencer à nouer des relations intimes saines, heureuses et épanouissantes.

Thème suivant Prévention de la violence sexuelle et basée sur le genre

Soutenir le développement sexuel des jeunes

L’éducation complète à la sexualité permet aux enfants et aux jeunes de se forger des attitudes positives sur l’identité, les relations et l’intimité, et les dote des compétences nécessaires pour communiquer et prendre leurs propres décisions en matière de sexualité et de santé sexuelle. Elle les aide à comprendre et à vivre leur sexualité, à assumer la responsabilité de leur santé et de leurs droits sexuels et reproductifs et à respecter ceux des autres.

Les enfants et les jeunes sont soutenu·e·s et protégé·e·s dans leur développement sexuel, ce qui les aide à faire preuve d’esprit critique face à des informations trompeuses – trouvées en grande partie en ligne – et à des messages contradictoires sur la sexualité et les relations intimes.

Différences au niveau de l’éducation à la sexualité

L’éducation à la sexualité diffère selon les pays et les programmes. Si, globalement parlant, elle bénéficie généralement d’un bon soutien, sa mise en œuvre peut être insuffisante et inégale. Dans la plupart des pays, l’éducation à la sexualité est dispensée à l’école dans le cadre de matières plus générales. Il peut s’agir d’une approche étroite ou fortement axée sur la santé sexuelle, la biologie, l’anatomie, la reproduction, le contrôle des naissances et la prévention des maladies. Les normes de genre, la diversité sexuelle, la coercition sexuelle et le plaisir sexuel sont des thèmes beaucoup moins couverts.

Dans les environnements plus restrictifs, certains sujets délicats sont exclus, ignorés ou peu mis en valeur. Les jeunes ne bénéficient pas d’un soutien suffisant pour découvrir personnellement leur identité sexuelle et leur identité de genre ou pour se forger leur propre opinion dans un espace d’apprentissage sécurisé.

Dans certains pays, les politiques nationales d’éducation à la sexualité sont devenues, ces dernières années, plus conservatrices avec une forte opposition des groupes religieux, des partis politiques et des groupes de parents.

«Des allégations infondées sont faites sur les risques liés à l'éducation à la sexualité et sur son caractère approprié à l’education des enfants et des jeunes. Certaines écoles et organisations refusent de la dispenser. »

Les idées sur l’âge auquel l’on devrait commencer l’éducation à la sexualité varient également. La plupart des pays commencent entre 12 ou 14 ans, voire plus tard. Mais dans certains pays d’Europe occidentale, y compris les Pays-Bas, une éducation à la sexualité adaptée à l’âge commence dès 4 ou 5 ans.

Que faisons-nous en matière d’éducation à la sexualité?

Rutgers considère l’éducation à la sexualité comme un processus d’apprentissage qui se poursuit tout au long de la vie. Nous pensons que les jeunes en ont besoin pour faire des choix éclairés en matière de relations intimes et de vie sexuelle, libres de toute stigmatisation, discrimination et violence. Nous sommes des leaders d’opinion internationaux en matière d’éducation complète à la sexualité et nous travaillons dans plus de 20 pays avec un groupe diversifié de partenaires.

«Rutgers adopte des approches plus positives ainsi que des définitions et des perspectives moins restrictives concernant la sexualité, l'orientation sexuelle, les attirances physiques et l’identité de genre. »

Nous pensons que l’éducation à la sexualité devrait être destinée à chaque jeune et devrait couvrir également les domaines du genre, de la puberté, du consentement et de la santé sexuelle et reproductive. Notre travail est basé sur des preuves issues de nos propres recherches et adapté aux besoins des jeunes. Rutgers travaille avec des expert·e·s, avec nos partenaires et avec les jeunes pour mettre en place et renforcer l’éducation à la sexualité et faire pression pour que les lois, les politiques et les règlements en garantissent l’accès pour toutes et tous.

Nous élaborons des outils et du matériel pour faciliter l’offre d’une éducation à la sexualité de qualité dans différents contextes, notamment dans les pays où la sexualité est un sujet tabou. Ces outils répondent aux besoins des jeunes d’âges et de milieux divers, et de capacités différentes et peuvent être utilisés à la maison, à l’école, dans les groupes de jeunes et dans les institutions pour jeunes délinquant·e·s.

Nous proposons une éducation complète à la sexualité, exacte et adaptée au sexe, à l’âge et à la culture, dès le plus jeune âge et tout au long de la vie, afin de permettre aux gens de bâtir des relations intimes saines, de vivre leur sexualité et de faire des choix éclairés pour bien vivre leur santé sexuelle et reproductive.

Notre travail dans les écoles

Rutgers intègre les principes de l’éducation à la sexualité dans les programmes scolaires, les programmes extrascolaires et les outils en ligne destinés aux jeunes, et accorde une attention particulière aux groupes marginalisés tels que les enfants non scolarisé·e·s, les enfants en situation de handicap, les réfugié·e·s et les migrant·e·s.

Aux Pays-Bas, où l’éducation à la sexualité fait partie du programme scolaire obligatoire, nos ressources sont utilisées dans les écoles primaires et secondaires. Nous répondons aux besoins des élèves des écoles spéciales ou de l’enseignement professionnel et proposons également une formation des enseignant·e·s à l’éducation à la sexualité.